Mari Peña

chanteuse de flamenco yeux fermés mains tendues
©RTVA - FOTOGRAFÍAS CANAL SUR RADIO y TELEVISION

Chanteuse issue de la famille « De la Buena », famille gitane de tradition flamenca d’Utrera (Andalousie), Mari Peña est une descendante du mythique El Pinini, créateur d’une des plus grandes dynasties du flamenco. 

Elle est une des héritières les plus remarquables des figures tristement disparues du chant populaire féminin utrerano. Souvenir ineffaçable pour tout bon amateur. De forts souvenirs qui sont restés imprégnés dans le coeur des aficionados du chant populaire et de « Mairena del Alcor ».

Son répertoire classique comporte des soleás, seguiriyas, tientos (palo), cantiñas, bulerías, fandangos, etc. 

Elle collabore avec « El Lebrijano », Manuel de Paula, Inés Bacán, Antonio Canales, son mari Antonio Moya et se produit dans les plus grands festivals de flamenco en Espagne (Biennale de Séville, Potaje Gitano de Utrera, Gazpacho de Morón, Festival de Jerez, etc.) ainsi qu’en France (Festival de Mont-de-Marsan, Festival de Nîmes, Cité de la musique, en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, etc…).

Antonio Moya

©Joss Rodriguez

Né à Nîmes (France) au sein d’une famille d’émigrants andalous, marié à la chanteuse Mari Peña, il réside à Utrera en Andalousie. Guitariste de flamenco, depuis plus de 30 ans, il s’est formé de manière autodidacte dès son plus jeune âge à l’accompagnement du chant et de la danse, jusqu’à ce qu’il rencontre en 1992 Pedro Bacán avec lequel il commencera à travailler en continu dans sa compagnie.

Il a travaillé avec les artistes les plus renommés comme Fernanda et Bernarda de Utrera, Inés bacán, Pepa de Benito, El Lebrijano, Manuel Agujetas, Chano Lobato, Manuel de Paula, Curro Malena, Miguel Funi, Gaspar de Utrera, Mari Peña, El Extremeño, Triana,T omas de Perrate, La Tana, Herminia Borja, Carmen Ledesma, Concha Vargas, Juana Amaya, Chiquetete, Cancanilla de Málaga, etc.

En 1995, il participe au Zigeunermusikfestival de Lucerne (Suisse) à la première Rencontre Mondiale de Musique Gitane, avec des artistes tels que Pedro Peña, David Peña,”dorantes”, Pepa de Benito, La Macanita, Moraíto Chico et Gaspar de Utrera. Depuis 1996, il a participé à toutes les éditions de la Biennale de Flamencode Séville.

Entretien avec Antonio Moyapar Flamenco Magazine en aôut 2016

Cancanilla de Malaga & Antonio Moya – Festival Círculo Flamenco de Madrid

Carmen Ledesma

Carmen Ledesma est née à Séville. Après avoir dansé dans de célèbres compagnies (Mario Maya, Farruco, Curro Velez et Antonio Gadès) elle gagne le premier prix “Juana la Macarrona” du prestigieux Concours national de Cordoue. Elle a été invitée à se produire dans le monde entier aux côtés de feu Pedro Bacán, avec lequel elle a eu une longue collaboration, et également de Camarón de la Isla, Tomatito, El Lebrijano, Aurora Vargas, José el de la Tomasa. Comme reconnaissance de sa trajectoire artistique, un prix de danse “Carmen Ledesma” a été créé par la Pena Torres Macarena.

L’enseignement qu’elle prodigue est suivi par de nombreux élèves dans plusieurs écoles renommées de Séville, telle la Fondation Cristina Heeren ou l’école d’Esperanza Fernandez.

Son style, éminemment gitan, est apprécié pour sa pureté technique alliée à une force expressive dévoilant un caractère généreux et puissant. Elle est une égérie pour la nouvelle génération flamenca, et a inspiré de nombreux professionnels ayant émergé depuis sur les scènes internationales.

Entrevista a Carmen Ledesma, bailaora                                                                    Entretien avec Carmen Ledesma, danseuse

Carmen Ledesma – Tangos