Alicia Acuña

C.ABLAIN-web.jpg

Alicia Acuña est née à Séville et commence à chanter à l’âge de 14 ans dans les Peñas andalouses. Elle commence ses études par la danse flamenca avec plusieurs professeurs comme Matilde Coral, Manolo Marin, et poursuit par le chant flamenco à la Fondation Cristina Heeren de Séville auprès d’artistes prestigieux tels que Esperanza Fernández, José de la Tomasa, Naranjito de Triana, Calixto Sánchez, etc. Elle y acquiert des connaissances en chant mais aussi en danse et en logopédie (science qui étudie les troubles d’élocution et leur traitement).

En 1998, elle participe à la X Bienal de Arte Flamenco de Séville dans le cycle Sabor a Peñas.

En 2000, elle obtient le premier prix de chant flamenco de Valencina de la Concepción (Séville) au concours de chant flamenco de la peña cultural flamenca Genaro Marin Ruiz.

Depuis 2002, elle se produit en tant que chanteuse professionnelle avec plusieurs compagnies dans nombreux festivals de flamencos, fêtes privées, congrès, semaines culturelles, tournées en Hollande, Israël, Allemagne… pour accompagner au chant différents danseurs comme Asunción Pérez “Choni “, Rafael Campallo, Adela Campallo, Alejandro Granados, Rosario Toledo, Carmen Ledesma

Les spectacles auxquels elle a participé :

DON JUAN FLAMENCO, de la compagnie Rafael Campallo à la XIII Bienal de Arte Flamenco de Séville.

BULOS Y TANGUERIAS, grand spectacle de variétés flamencas (flamenco expérimental).

MALGAMA (Circontemporaneo y compas), Cia. Varuma Teatro, spectacle qui a obtenu nombreux prix comme le “Giraldillo innovation” à la XV Bienal de Arte Flamenco de Séville.

MULTAKA, spectacle de fusion entre flamenco et musique arabo-andalouse de l’orchestre Chekara de Tetuan. Cela a donné naissance à un disque — LA CHEKARA Y EL FLAMENCO — dans lequel elle côtoie des artistes tels que Enrique Morente.

Depuis 2002, elle se produit en tant que chanteuse professionnelle avec plusieurs compagnies dans nombreux festivals de flamencos, fêtes privées, congrès, semaines culturelles, tournées en Hollande, Israël, Allemagne… pour accompagner au chant différents danseurs comme Rafael Campallo, Adela Campallo, Alejandro Granados, Rosario Toledo, Carmen Ledesma… mais surtout, Asunción Pérez « Choni » dans tous les spectacles de Choni Cia flamenca depuis TEJIDOS AL TIEMPO (prix Giraldillo « révélation » Bienal de Arte Flamenco de Séville en 2008 à REENCUENTRO en 2015).

Alicia Acuña a participé au spectacle PASSION ARIA de Cécile Apsâra en 2005 et plusieurs fois, elle fut invitée aux RencontrAs FlamencAs (avec Choni en 2009, puis Carmen Ledesma en 2014).

Elle tourne actuellement dans de nombreuses villes d’Espagne et du monde entier avec Choni Cia flamenca, notamment avec LA GLORIA DE MI MARE ou encore MALGAMA 1.1 (cirque contemporain et flamenco) en collaboration avec la compagnie Varuma Teatro.
+ d’infos

Manuel Cañadas

Il a dans un premier temps étudié le théâtre à l’école d’art dramatique de Málaga, puis il se dirige vers la danse classique, contemporaine et flamenco. Il travaille avec des chorégraphes de renoms comme Thomé Araujo, Lidia For, Mathilde Monnier, Carolyn Carlson, Daniel Larrieu, etc. Il aborde le flamenco en particulier avec la compagnie de théâtre La Cuadra de Sevilla dirigée par Salvador Tavora. Lui-même chorégraphe, il remporte plusieurs prix notamment aux Rencontres chorégraphiques de Maspalomas en 1999 pour TAMBIÉN SOY DE AQUÍ et celles de danse contemporaine d’Andalousie en 2002 pour CANCIONES ROTAS. (PESADILLA DE UNA JAPONESA). Il enseigne depuis 1998 à Séville au sein de cours de danse contemporaine et de théâtre.


La Choni

Karim_Tibari-web-214-2.jpgAsunción Pérez “Choni” est danseuse, chorégraphe et enseignante titulaire du Conservatoire Supérieur de Danse de Séville. Elève des plus grands maîtres : José Granero, Manolete, Manolo Marin, Milagros Menjíbar, Eva “La Yerbabuena”, Antonio Canales, Javier Barón, Javier Latorre, Israel Galván et José Antonio, elle débute sa carrière très jeune sur les scènes des peñas et festivals andalous ou dans le film SEVILLANAS de Carlos Saura et le film ECRAN D’EAU de l´Exposition Universelle de Séville de 1992.

Elle a fait partie des prestigieuses compagnies de danse de Mario Maya, José Joaquin, Eva “La Yerbabuena”, Rafael Campallo avec lesquelles elle danse dans les grands théâtres aux Etats-Unis, en Russie, Grande Bretagne, Turquie et Israël.
A Séville, elle travaille comme danseuse dans le mythique tablao Los Gallos.

En 2007, elle fonde sa compagnie Choni CÍa Flamenca avec la création de son premier spectacle TEJIDOS AL TIEMPO lequel reçoit en 2008 le Premier prix au Meilleur Spectacle de la Feria del Teatro en el Sur de Palma del Río et le Giraldillo « Révélation » de la Bienal de Flamenco de Séville.

LA GLORIA DE MI MARE est la deuxième création de Choni CÍa Flamenca et depuis sa première lors de la XVI Bienal de Flamenco de Séville, elle n’a cessé de remporter un énorme succès auprès du public. De nombreux prix lui ont également été décernés : deux à l’occasion de l’édition 2011 Escenarios de Sevilla, Meilleur Spectacle de théâtre et Meilleure Interprétation Masculine pour JuanJo MacÍas; celui de Meilleur Spectacle dans les Miércoles de Teatro 2011 de Chiclana de la Frontera (Cadix) ; et enfin, lors de la II édition des Premios de Teatro Andaluz en 2014 et après 8 nominations, au Meilleur Acteur pour JuanJo MacÍas et à la Meilleure Lumière pour Nacho Sánchez.

LA GLORIA DE MI MARE a également été nommé pour le prix de Meilleur Spectacle de Danse aux Premios Max de las Artes Escénicas 2014 et Choni pour celui de Meilleure Interprète Féminine en Danse.

Après l’énorme succès obtenu avec LA GLORIA DE MI MARE, de ce même spectacle naît FLAMENCO TRATADO dont la première a lieu au Musée Picasso de Malaga le 3 février 2012 en tant que « work in progress ». La création définitive est présentée en 2013 à Palma del Río dans le cadre de la Feria de Teatro en el Sur.

En 2014, elle relance le spectacle MALGAMA 1.1 en collaboration avec la compagnie Varuma Teatro lors de la Feria de Teatro de Castilla y León de Ciudad Rodrigo.

Sa dernière création, COMPÁS DE ESPERA a eu lieu le 12 mars 2015 à l’occasion de la XXI Feria de Artes Escénicas de Donostia (San Sebastián) au Teatro Principal. Il s’agit de son travail le plus personnel, intime et chargé d’émotions.

Le 26 mars 2015, elle danse à nouveau dans le cadre des Jueves Flamencos de Cajasol et y présente la première de REENCUENTRO, un spectacle dans lequel elle revient sur toutes ses créations, accompagnée de tous les artistes qui ont collaboré avec elle.

Choni fut une des artistes fondatrices du spectacle SECRET ARIA de Cécile Apsâra, créé à Séville en 1997 puis représenté, notamment aux Rencontres Chorégraphiques de Madrid (1997) et à Paris au Théâtre Dunois (1998) et au Théâtre Mogador (2000).

Elle a animé les stages des RencontrAs FlamencAs au Triangle à Rennes en 2010 et 2016, et lors de cette dernière a présenté son spectacle FLAMENCO A TRES qui fit grande sensation.

Elégance, féminité, charme avec un brin de malice propre au style de Séville, Choni fait aujourd’hui partie des artistes les plus novateurs de la scène flamenca.

+ d’infos


Olayo Jimenez

ABLAIN-web-214.jpg
Formacion:

Escuela de Flamenco Amor de Dios (Madrid)

Comservatorio de Rotterdam (Holanda)

Fundacion Cristina Heeren (Sevilla)
Experiencias Personales
HISTORIA

Olayo Jimenez, nacio el 25 de Diciembre de 1963
en un pueblo de Teruel.

De una familia gitana de artistas y artesanos del norte de espana. Su Abuela (La Milia)comenzo a cantar de muy joven en teatros en Barcelona con su amiga la gran Carmen Amaya,Su famila, su madre y tios actuaban por la costa brava, formando un cuadro flamenco, en los 60 y 70, actuando en la sala flamenca el Relicario todos los veranos.

Olayo decidio ir a Madrid a estudiar baile flamenco en Amor de Dios, recibiendo clases como: La Tati, Manolete, Juan Ramirez..
Pronto se hizo popular por su simpatia y sus pataitas por Buleria!Trabajando en el Candelas como Camarero y aprendiendo de las mas grandes figuras del momento.

Pero la aficion del cante le viene de muy joven escuchando a su abuela. Hizo su debut en el Candela con el gran guitarrista Tomatito.

Olayo es un estudioso del cante Jondo y domina los palos Flamencos.

En 1990 trabajo en Holanda en conocidos teatros y televisiones locales y radios con grupos de flamenco especialmente con danza. Trabajo con Luis Neef producions con la Philamonica de Maastricht, participo con el prestigioso dirigente Ed Spanjaard junto con Amargos.

En 1992 empezo a trabajar en el comservatio en Rotterdam como profesor de iniciacion al cante flamenco y acompanamiento a la guitarra, colaboro con Paco Peña y Paco Serrano.

En 1995 tuvo su propio tablao en Holanda, concretamente en la ciudad de Delft, por donde pasaron diversos artistas.

Gano una Beca de estudios y en 1999 fue a Sevilla a la Fundacion Cristina Heeren, donde sus Maestros fueron Naranjito de Triana y Jose de La Tomasa.

Se especializo en Cantes como; Solea de Alcala, Seguirilla, Cantes de Triana, Martinetes Viejos de Triana…………….. Aunque su especialidad son los cantes con compas, puesto que su experiencia al baile le ayudado a dominar los ritmos.

Olayo, es un estudioso del cante y su interpretacion en un escenario y su gran voz personal, hace vibrar al publico con el sentimiento que le pone.

En 2002 fue contratado en Londres por un grupo Flamenco, actuando en teatros por todo el Reino Unido, junto con el cantaor Malena de Jerez y Mateo Solea.

Actuo en el Royal Albert Hall en el programa Save the Children!!
Compartiendo cartel con: Juaquin Grillo, Diego el Cigala, Dorantes y Cantores de Hispalis.

En 2003 al 2006 trabajo el bailaor Felipe de Algeciras con su compania Alma Flamenca, ubicada en Londres con guitarristas como Tito Heredia.

Actuo con el guitarrista Juan Martin y la Peña de Londres.

Ocasionalmente trabaja con el bailaor Sevillano Juan Polvillo y la Bailaora Pepa Molina.

En 2005 fue a Estonia con Alma Flamenca en combinacion/fusion con musica India (kathak) Anurekha Ghosh company,.. donde fue un gran exito en ese pais.

En 2006 trabajo como invitado en un projecto Fusion! Eclipse! Musica Mediaval Baroque.

Participo como cantaor en las peliculas (Dot the I) “El Punto Sobre La I”, Director Matthew Parkhill, con actores como; Natalia Berbeke y Gael Garcia Bernal Y “Los Ninos De San Judas”, del Director Aisling Wals.

Impartio cursillo del cante en Copenhage (Dinamarca) en la fundacion el Duende.

En el 2008 estuvo de gira 4 meses en Australia con la compañía Flamenco Fire, donde obtuvo grandes éxitos por todo el país.

Ese mismo año hizo una gira el mes de diciembre en Shangai y nanjing, China. Allí presentó su nuevo disco “Reloj de Arena”, que cosechó unas muy buenas críticas por parte de público y prensa.

En febrero de 2009 estuvo en Rennes, Bretaña francesa, con el grupo “Cabaret Flamenco”.

Actualmente reside en Catalunya e imparte workshops en London, Amsterdam y Copenhagen en calidad de Profesor.

+ info

Olayo Jimenez

ABLAIN-web-214.jpgNé dans une famille d’artistes et artisans gitans du nord de l’Espagne, Olayo apprend d’abord de sa grand–mère La Milia qui chantait dans les théâtres de Barcelone avec la grande Carmen Amaya. Et sa mère et ses oncles se produisaient dans des Cuadro Flamenco sur la Costa Brava dans les années 60-70.

Dans les années 80, il fait ses études de danse à Amor de Dios à Madrid auprès des maîtres La Tati, Manolete, Juan Ramirez… Il devient vite connu pour ses “impros” au bar Candela fréquenté par les plus grands artistes (Enrique Morente, Ketama, Gerardo Nuñez, Paco de Lucia, etc.). Il débute le chant dans ce lieu mythique, accompagné à la guitare par Tomatito.
En 1999, il obtient une bourse pour étudier le chant à la Fondation Christina Heeren à Séville auprès de Naranjito de Triana et Jose de la Tomasa.

Il débute sa carrière de chanteur en Hollande en 1990, dans les principaux théâtres, radios et télévisions en particulier avec les productions Luis Neef avec la Philarmonique de Maastricht, sous la direction d’Ed Spanjaard et avec Amargos.

En 1992, il est professeur d’initiation au chant flamenco et accompagnement à la guitare au conservatoire de Rotterdam en collaboration avec Paco Peña et Paco Serrano.

En 2002, il est engagé à Londres dans le groupe Flamenco avec lequel il se produit dans tout le Royaume-Uni, au côté des chanteurs Malena de Jerez et Mateo Solea.

Il chante au Royal Albert Hall dans le programme SAVE THE CHILDREN! et partage l’affiche avec Joaquin Grillo, Diego el Cigala, Dorantes et Cantores de Hispalis.

De 2003 à 2006, il travaille avec la compagnie Alma Flamenca du danseur Felipe de Algeciras, basée à Londres avec le guitariste Tito Heredia. Avec cette compagnie, il part en Estonie en 2005 où il participe à un spectacle de fusion entre flamenco et musique indienne (danse Kathak) avec Anurekha Ghosh company.

Il chante occasionnellement avec le danseur sévillan Juan Polvillo et la danseuse Pepa Molina.

Il travaille comme artiste invité dans le projet de fusion ECLIPSE! avec la musique médiévale baroque.

Il chante aussi dans les films LE POINT SUR LE I de Matthew Parkhill et LES ENFANTS DE SAN JUDAS de Aisling Wals.

En 2008, il fait une tournée en Australie avec la Compagnie Flamenco Fire où il obtient un grand succès.

La même année, il chante à Shangai et Nanjing en Chine où il présente son nouveau disque RELOJ DE ARENA et recueille de très bonnes critiques de la part du public et de la presse.

Il rejoint la Compagnie Apsâra en 2009 dans CABARET FLAMENCO, à la Chambre aux Loups à Iffendic (35) et à la Hallouvry à Chantepie (35).

Il est professeur de chant flamenco dans des stages, notamment à Copenhague au Danemark à la Fondation El Duende, ainsi qu’à Londres ou à Amsterdam.

Olayo est spécialiste du Cante Jondo (chant profond) et domine les styles du flamenco tels Soleá de Alcalá, Siguiriya, Cantes de Triana, Martinetes Viejos de Triana… Mais il excelle particulièrement dans le “chant pour la danse” car son expérience de danseur lui donne une grande maîtrise du rythme.
Son interprétation sur scène et sa voix très personnelle fait vibrer le public grâce aux sentiments transmis avec beaucoup de générosité.

+ d’infos

Blas Deleria

Blas.jpg
Jeune chanteur de Marseille, issue d’une famille gitane, il est imprégné par le flamenco dès sa plus tendre enfance. C’est à cette école « naturelle », auprès de son père Diego Deleria, qu’il découvre le chant. De lui, il apprendra tous les styles du cante flamenco. Son cousin Fraco Santiago, grand guitariste, l’aidera à approfondir son savoir-faire.

Il se spécialise dans le « chant pour la danse » et débute sa carrière très tôt en 1995. Il se produit dans tous les tablaos de sa région et accompagne les danseuses comme la Rubia, Isabel Gasquez, Maria Perez…

Il participe à des créations telles que : LA BUENA AVENTURA avec Fraco Santiago, ASI ES LA VIDA avec la Rubia, TANGOS et UNA Y OTRA VEZ avec Isabel Gasquez, HABIYERAR et NAVEGANDO POR EL TIEMPO avec Manolo Santiago, DE BRONCE Y ENCAJE et SIGLO DE ORO con Pepe de Nieves.

Il chante aussi dans de nombreux festivals comme celui de Mont de Marsan, de Gorbio, de Planète Andalucia et de Flamenco en France à Paris, de Tienta del Sur à Arcachon, de Béziers, Nimes, Maugio…

Il s’est produit en première partie des artistes Montse Cortès, Guadiana, Luis el Zambo et participe en 2005 à l’enregistrement du disque REFLEJO FLAMENCO de Pepe Linares.

Il rejoint la Compagnie Apsâra en 2009 dans CABARET FLAMENCO.

Sa jeunesse et ses origines gitanes font de lui un artiste émouvant, authentique, à la voix chaleureuse.

David El Gamba de Jerez

David El Gamba de Jerez : compas et chant
David_el_Gamba.jpg

Depuis sa plus tendre enfance, David fait partie de la peña Tío José de Paula au cœur du quartier de Santiago, haut lieu de la culture flamenca à Jerez (Andalousie). Il y côtoie les artistes “maîtres” tels Manuel Soto “Sordera”, Fernando y Curro de la Morena, José Vargas “El Mono”, Joaquín “El Zambo” qui lui transmettent l’essence du compás (rythme) et du chant propre à Jerez.

Depuis 2002, il habite Séville où il enrichit son travail avec l’influence de nombreux artistes. Ceci l’engage à enseigner aussi bien le flamenco traditionnel que le flamenco contemporain.

Il travaille en tant que professeur de compas (rythme) à Séville à Taller flamenco depuis 2002, à l’école du Museo del baile flamenco Cristina Hoyos, et à l’école Asómate, dans les stages du Festival flamenco de Mont de Marsan (2004 à 2008) et du Festival flamenco de Dusseldorf (2005) ainsi que pour nombreuses associations intrenationales à Paris (France), New York (EE.UU), Montreal et Québec (Canada), Melbourne (Australie), Auckland y Wellinton (Nouvelle Zélande).

En tant qu’artiste interprète on peut le voir sur la scène des tablaos (cabarets) Las Brujas et Palacio Andaluz à Séville, Arte Kanela à Melbourne, Alegrías en la Nacional à New York.

Il a fait partie des spectacles 30 DECIBELIOS à la Bienal de Sevilla 2008; 4 HORAS, CUANDO UNO QUIERE Y EL OTRO NO avec Marcos Vargas et Chloée Brulé; LOS MÚSICOS DE BRENES fable flamenca 2008-09.

Il a accompagné nombreux artistes comme Soraya Clavijo, Ángeles Gabaldón, Felipe Mato, Juan de los Reyes etc.

Actuellement, il fait partie du trio LOS TRES BULEROS, fusion de musique flamenca et latino-américaine.

Alejandro Granados

Alejandro_Granados_2_by_Zar.jpg
Madrid, 1961

Alejandro Granados est le Flamenco avec une majuscule, il est l’exemple vivant de la fusion entre pureté et modernité.

Pédagogue d’une très grande exigence, il a enseigné nombreuses années au Centro de actividad de Mario Maya de Grenade, à Séville et dans nombreux stages dans le monde entier (Paris, New-York, Tokyo).
Soliste du Ballet Clásico de Zaragoza et du Ballet Español de Madrid, il participe plusieurs fois au Festival de Salzburg et au Ballet Nacional de España.

Il danse comme soliste auprès de nombreux artistes célèbres comme Lola Greco, Carmen Cortes, familia Farruco, Mario Maya…

Il fait connaître ses talents de chorégraphe et intreprète dans de nombreuses créations où s’entremêlent théâtre, danse contemporaine et flamenco : Yerma (Nuria Espert, 1996), Picasso flamenco (1996), Medée (Pilar Távora, 2000), Orestes (2002), Hommage à Frida Khalo (2002), Joyce Theatre de New York avec la Compañía María Benítez (2003)…

Il danse actuellement comme artiste invité avec Choni Compañía Flamenca dans le spectacle Tejidos al tiempo qui a remporté le prix Giraldillo “Revelación” à la Bienal de Flamenco de Séville 2008.


Beni Medina

beniweb2.jpg
Né à La Havane, Beni Medina joue de la guitare et chante depuis son plus jeune âge dans les fêtes populaires et les clubs à danser de son pays. Il étudie la guitare avec Alejandro Frometa et le chant avec Marta Gutierez au conservatoire pour musiciens professionnels. Compositeur pour la radio et la télévision cubaine, fondateur et directeur du groupe Sismo en 2000, il a participé comme acteur dans le film musical Habana Blues de Benito Zambrano. (Prix du public Festival de Cannes 2005).
Il propose les compositions des plus grands maîtres de la tradition cubaine qu’il exalte par la force de sa voix et la jeunesse de son interprétation.

Paco Narvaez

Guitariste originaire d’Algeciras, province de Cadiz, il a baigné dès son plus jeune âge dans l’univers du Flamenco. Sa connaissance profonde du chant le plus pur et traditionnel, ainsi que son expérience pour la danse, font de lui un élément essentiel au sein du groupe “Vaiven”. De sa carrière fulgurante, nous citerons notamment : – tournée avec le chanteur Enrique Morente, – concert avec le danseur Juan Ramirez, – membre fondateur du groupe Oripando avec la danseuse Carmen Alvarez, – guitariste soliste de Paco Ibanez, – Ballet de Murcia avec la danseuse Merche Esmeralda Et pendant toute l’année 1994, sa présence au Ballet National d’Espagne.