Mari Peña

chanteuse de flamenco yeux fermés mains tendues
©RTVA - FOTOGRAFÍAS CANAL SUR RADIO y TELEVISION

Chanteuse issue de la famille « De la Buena », famille gitane de tradition flamenca d’Utrera (Andalousie), Mari Peña est une descendante du mythique El Pinini, créateur d’une des plus grandes dynasties du flamenco. 

Elle est une des héritières les plus remarquables des figures tristement disparues du chant populaire féminin utrerano. Souvenir ineffaçable pour tout bon amateur. De forts souvenirs qui sont restés imprégnés dans le coeur des aficionados du chant populaire et de « Mairena del Alcor ».

Son répertoire classique comporte des soleás, seguiriyas, tientos (palo), cantiñas, bulerías, fandangos, etc. 

Elle collabore avec « El Lebrijano », Manuel de Paula, Inés Bacán, Antonio Canales, son mari Antonio Moya et se produit dans les plus grands festivals de flamenco en Espagne (Biennale de Séville, Potaje Gitano de Utrera, Gazpacho de Morón, Festival de Jerez, etc.) ainsi qu’en France (Festival de Mont-de-Marsan, Festival de Nîmes, Cité de la musique, en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, etc…).

Antonio Moya

©Joss Rodriguez

Né à Nîmes (France) au sein d’une famille d’émigrants andalous, marié à la chanteuse Mari Peña, il réside à Utrera en Andalousie. Guitariste de flamenco, depuis plus de 30 ans, il s’est formé de manière autodidacte dès son plus jeune âge à l’accompagnement du chant et de la danse, jusqu’à ce qu’il rencontre en 1992 Pedro Bacán avec lequel il commencera à travailler en continu dans sa compagnie.

Il a travaillé avec les artistes les plus renommés comme Fernanda et Bernarda de Utrera, Inés bacán, Pepa de Benito, El Lebrijano, Manuel Agujetas, Chano Lobato, Manuel de Paula, Curro Malena, Miguel Funi, Gaspar de Utrera, Mari Peña, El Extremeño, Triana,T omas de Perrate, La Tana, Herminia Borja, Carmen Ledesma, Concha Vargas, Juana Amaya, Chiquetete, Cancanilla de Málaga, etc.

En 1995, il participe au Zigeunermusikfestival de Lucerne (Suisse) à la première Rencontre Mondiale de Musique Gitane, avec des artistes tels que Pedro Peña, David Peña,”dorantes”, Pepa de Benito, La Macanita, Moraíto Chico et Gaspar de Utrera. Depuis 1996, il a participé à toutes les éditions de la Biennale de Flamencode Séville.

Entretien avec Antonio Moyapar Flamenco Magazine en aôut 2016

Cancanilla de Malaga & Antonio Moya – Festival Círculo Flamenco de Madrid

Carmen Ledesma

Carmen Ledesma est née à Séville. Après avoir dansé dans de célèbres compagnies (Mario Maya, Farruco, Curro Velez et Antonio Gadès) elle gagne le premier prix “Juana la Macarrona” du prestigieux Concours national de Cordoue. Elle a été invitée à se produire dans le monde entier aux côtés de feu Pedro Bacán, avec lequel elle a eu une longue collaboration, et également de Camarón de la Isla, Tomatito, El Lebrijano, Aurora Vargas, José el de la Tomasa. Comme reconnaissance de sa trajectoire artistique, un prix de danse “Carmen Ledesma” a été créé par la Pena Torres Macarena.

L’enseignement qu’elle prodigue est suivi par de nombreux élèves dans plusieurs écoles renommées de Séville, telle la Fondation Cristina Heeren ou l’école d’Esperanza Fernandez.

Son style, éminemment gitan, est apprécié pour sa pureté technique alliée à une force expressive dévoilant un caractère généreux et puissant. Elle est une égérie pour la nouvelle génération flamenca, et a inspiré de nombreux professionnels ayant émergé depuis sur les scènes internationales.

Entrevista a Carmen Ledesma, bailaora                                                                    Entretien avec Carmen Ledesma, danseuse

Carmen Ledesma – Tangos


Manuel Valencia

manuel-valencia_214.jpgManuel Valencia a grandit avec une guitare sous le bras. Des miroirs, il en a toujours eu mais son plus grand instructeur a été, sans nul doute, son oncle Fernando Terremoto. Celui-ci a fait naître chez Manuel un amour et un engagement à cet instrument au-delà de toute mesure.

Sa carrière à peine commencée, il possède déjà une expérience au niveau national et international qui le positionne comme l’un des artistes les plus notoires du panorama flamenco actuel. Beaucoup d’artistes de trajectoire reconnue comme Jesús Méndez, Vicente Soto « Sordera », Manuel Agujetas, Pansequito, Tomasa « Macanita », Juana del Pipa, Fernando Terremoto, ou David Carpio, ont fait appel à son toque et compás pour accompagner leur chant.

Il a été pendant presque sept ans, la deuxième guitare du guitariste Gerardo Núñez.

Ce jeune guitariste joue aussi pour la danse, il a accompagné notamment les danseuses María del Mar Moreno et la fameuse Rocío Molina (le Prix National de Danse 2010).

En tant que soliste, il a débuté en 2010 au Festival de Jerez où il a reçu un grand succès. Et il s’est produit sur de nombreuses scènes, telles le Festival Enclave de Sol de Trebujena, les Jeudis Flamencos de Cadiz, les Vendredis Flamencos de Jerez, le Festival de Mont de Marsan ou la Fiesta de la Bulería de Jerez.

Il a récemment été lauréat de plusieurs prix : « Venecia Flamenca al Toque » au Festival Flamenco de la Mistela 2014, « Giraldillo Revelación 2014 » à la Biennale de Séville et « Meilleure Guitare d’Accompagnement 2014 » du prix Flamenco d’aujourd’hui de la Critique Nationale de Flamenco.
En septembre 2016, il a présenté dans le cadre de la XIXe Édition de la Biennale de flamenco de Séville, son premier travail discographique : ENTRE MIS MANOS (Entre mes mains), La voz del flamenco.


Manuel Liñan

Premio Nacional de Danza 2017
manuel-6_c_felix_sanchez_-_214-2.jpg

Manuel Liñan est né à Grenade en 1980. Formé par Mario Maya et Manolete, il participe en tant que soliste dans de diverses compagnies comme celle de Merche Esmeralda, “La Tati”, Manolete, Paco Romero, Rafaela Carrasco, Nuevo Ballet Español, Teresa Nieto, Belén Maya, etc.

En 2005, il commence à développer ses premiers projets. Il œuvre auprès d’artistes comme Olga Pericet, avec CAMARA NEGRA, Marco Flores avec DOS EN COMPAÑIA, ou Daniel Doña “Rew”, avec lesquels il parcourt nombreux festivals de prestige national et international.

C’est en 2008, qu’il débute sa carrière en solitaire en tant que directeur, chorégraphe et interprète.

TAURO est son premier spectacle, avec lequel il obtient le Prix Révélation au XVI Festival de Jerez 2012 et parmi ses nombreuses nominations, il est lauréat du Prix Max comme meilleur interprète masculin de danse. Puis il crée SYNERGIA au Festival Suma Flamenca de Madrid et NÓMADA au XVIII Festival de Jerez 2014.

Il a représenté ses projets et collaborations artistiques dans nombreux festivals et théâtres prestigieux tels :
La Bienal de Flamenco de Sevilla, Festival de Jerez, Madrid en Danza, Suma Flamenca, Flamenco viene del sur, Festival Internacional de Música y Danza de Granada, Maison de la Dance, (Francia), Festival Días de Flamenco de Tel Aviv, Flamenco Festival Washington (GW ́s Lisner Auditorium), Boston (Emerson Majestic Theater) New York (City Center), Londres (Sadler´s Wells), Australia (Opera House), Miami (Arsht Center), Qatar (Teatro Nacional de Qatar), Milan (Teatro Strehler), Teatro Chaillot de París, etc.

Dès lors, loué par la presse spécialisée, il est invité à enseigner par le Ballet National d’Espagne pour lequel il signe plusieurs chorégraphies ainsi que pour les Compagnies de Paco Romero et le Nuevo Ballet Español avec CAMBIO DE TERCIO et TITANIUM.

Il chorégraphie le spectacle MUJERES avec les danseuses Merche Esmeralda, Belén Maya et Rocío Molina, et le Gala Flamenca TODO CAMBIA avec Belén Lopez et Pastora Galvan et les Compagnie de Rafaela Carrasco, Belen Maya et Teresa Nieto.

En 2015, il participe à l’Orchestre Nacional de España OCNE.

En 2016, il produit sa dernière création REVERSIBLE au Festival de Jerez , où il obtint le Prix de la Critique du Festival.

Il vient d’obtenir le Prix National de Danse en Interprétation du Ministère de la Culture d’Espagne 2017
PRIX :

Prix octroyé par Hugo Boss à Nouvelles valeurs de la Danse 2003.

Premier Prix de Chorégraphie soliste au Certamen Internacional de Danza Española y Flamenco de Madrid 2004.

Prix du Meilleur Danseur au Certamen Internacional de Danza Española y Flamenco de Madrid 2004.

Prix du Danseur Révélation octroyé par Deflamenco.com 2006.

Prix MAX des Arts Scéniques d’ Espagne pour la meilleure chorégraphie, De Cabeza, 2009.
Finaliste au Prix MAX 2009, 2010, 2011 y 2012 du meilleur interprète masculin.
Prix du Danseur Révélation au Festival de Jerez 2012.
Prix de la Critique Nationale “Flamenco Hoy” comme Meilleur Danseur 2012, 2013 et 2014.
Finaliste au Prix MAX 2013 comme Meilleur Chorégraphe avec Daniel Doña pour Rew.
Prix MAX 2013 du meilleur interprète masculin de Danza.
Prix “Granada Joven” 2014 dans la discipline ART octroyé par l’Instituto Andaluz de Granada
Prix de la Critique du Festival de Jerez 2016 pour REVERSIBLE.
Prix National de Danse en Interprétation du Ministère de la Culture d’Espagne 2017 En savoir plus > site web de Manuel Liñan
Crédit photo Felix Sanchez


Cécile Evrot

photo_Jessica_Perron_-_214.jpg

Pianiste de formation, sa rencontre avec le flamenco à quinze ans est une révélation. Elle s’oriente instinctivement vers le chant, qu’elle étudie d’abord en autodidacte pendant plusieurs années.

Elle se formera ensuite en Espagne auprès de José Mendez (Jerez) et Juan José Amador (Sevilla), et forgera son expérience de l’accompagnement du baile auprès de Carmen Ledesma et Pilar Montoya “La Faraona”.

Lors d’un séjour à Séville en 2014, elle fait la rencontre du mythique cantaor Juan Peña El Lebrijano qui deviendra son maestro et avec qui elle nouera une relation très forte qui nourrit encore aujourd’hui son approche du chant.

Artiste aux multiples visages (elle est également comédienne et compose ses propres chansons), Cécile Evrot travaille aujourd’hui aux côtés d’artistes reconnus de la scène flamenca française et européenne.

Elle enseigne par ailleurs au sein de plusieurs associations et propose une approche sensitive y décomplexée du cante, dans le plaisir et le respect des valeurs fondamentales du flamenco.
> Interview de Cécile Evrot par Phil FSH de La Vega le 3/02/2017 à Paris.

photo © Jessica Perron

02. Guillaume Doucet

_ Acteur et metteur en scène, il a été formé à l’école du Théâtre National de Bretagne (2000-2003), et dirige depuis 2007 le groupe vertigo à Rennes.

Mises en scène

Mises en scène professionnelles :

 Mirror Teeth de Nick Gill

 La forme close (forme courte)

 Tout va mieux (trilogie) de Martin Crimp

 Nature morte dans un fossé de Fausto Paravidino (spectacle en bars)

 Pièce de cœur de Heiner Müller (forme courte)

 Pour rire pour passer le temps de Sylvain Levey

 Europeana de Patrick Ourednik

Ecole TNB :

 Hamlet-Machine de Heiner Müller (co-mise en scène avec Guillaume Gatteau)

Mises en scène avec amateurs et étudiants :

 Peanuts de Fausto Paravidino

 Le traitement de Martin Crimp

 Le procès d’après Franz Kafka

 Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès

 Tendre et cruel de Martin Crimp

Musique :

 mise en scène de concerts de Marion Rouxin

Cinéma :

 réalisation de 2 clips musicaux et de plusieurs courts documentaires.

Comme acteur au théâtre

 Pylade de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Lazare Gousseau

 Nature morte dans un fossé, co-m.e.s. B. Notta et G. Doucet

 Das system de Falk Richter, m.e.s. Stanislas Nordey

 Le palais des fêtes de Yukio Mishima, m.e.s. Guillaume Gatteau

 Europeana de Patrick Ourednik, co-m.e.s. G. Doucet et F. Atanassova Gatteau

 Flamenco-Mérimée et Lettres de Nicolas de Staël, m.e.s. Cécile Apsara

 Pasteur Ephraïm Magnus de Hans H. Jahnn, m.e.s. Christine Letailleur

 Cris de Laurent Gaudé, m.e.s. Stanislas Nordey

 Poétique d’August Stramm, m.e.s. Stanislas Nordey

 La Nuit au Cirque d’Olivier Py, m.e.s. Stanislas Nordey

 Atteintes à sa vie de Martin Crimp, m.e.s. Stanislas Nordey

Et aussi…

Actions pédagogiques :

 Intervenant en collège, lycée, université, école d’ingénieurs, en maison d’arrêt et prison, avec des groupes d’amateurs divers.
Actes artistiques divers :

 Nombreuses mises en lecture, plusieurs petits rôles au cinéma ou à la télévision, enregistrement de voix off, réalisation de quelques documents sonores, tournage interrompu d’un long-métrage documentaire au Rwanda, participation à des projets de danse et à des performances.

01. Rozenn Tregoat

Rozenn_web_214.jpgRozenn Trégoat, metteure-en-scène

Après une maîtrise autour de l’écriture contemporaine d’Ex-Yougoslavie, elle entre au Conservatoire d’Arts Dramatique de Rennes.

L’été 2008, elle met en scène LA CHUTE de Biljana Srbljanovic, jeune auteure serbe. Elle découvre une manière de travailler qui s’inscrit dans cette dynamique de champ-contrechamp, connaître l’autre pour mieux se connaître tant d’un point de vue artistique que culturel ou politique. L’été 2009, elle part en Iran, et met en scène quatre pièces courtes de Matéi Visniec avec des acteurs francophones iraniens.

En 2011, elle est l’assistante de Mélanie Leray pour la pièce LEAVES de Lucy Caldwell et pour la création de CONTRACTIONS de Mike Bartlett, jouée au TNB en janvier 2012. En juillet 2013, elle met en scène BARBE(S) BLEUE(S) avec Eric Antoine pour le projet ThéâtroMobile.

En 2014, au sein de sa compagnie Théâtre Ostinato, elle crée et met en scène FUCK YOU, EU.RO.PA !, d’après le texte de Nicoleta Esinencu.

Elle met en scène régulièrement des pièces du répertoire contemporain avec des acteurs amateurs : LOVE AND MONEY de Denis Kelly, GEORGE KAPLAN de Frédéric Sonntag, FEMME NON-REEDUCABLE, MEMORANDUM THEATRAL SUR ANNA POLITKOVSKAÏA de Stefano Massini, CENDRILLON de Joël Pommerat, BRODERIES de Marjane Satrapi…

Raúl Cantizano

Raul_Cantizano-214.jpgRaúl Cantizano (Sevilla 1973), guitariste flamenco éclectique impliqué dans des nombreux projets de recherche et de création autour du flamenco, il est en quête des multiples possibilités qu’apporte cet art en le confrontant à de nouvelles interprétations.

Il est compositeur de nombreux spectacles comme TEJIDOS AL TIEMPO de Choni Cia. Flamenca et TI-ME-TA-BLE de Marco Vargas et Chloé Brulé, deux spectacles récompensés par le prix « Giraldillo » de la Bienal de Arte Flamenco de Séville en tant que spectacle « révélation », pour le premier, et « innovation », pour le second. _ Il compose les musiques de DEL QUIVIR et FEMENINO PLURAL de Angeles Gabaldon et de MALGAMA (cirque contemporain et flamenco), compagnie Varuma Teatro, (Prix Giraldillo « innovation » Bienal de Arte Flamenco de Séville).

Toujours avec Choni Cía. Flamenca, il est l’auteur des musiques de LA GLORIA DE MI MARE (Prix du meilleur spectacle de théâtre Scènes de Seville (2011) et Prix Meilleur Spectacle de Danse aux Premios Max de las Artes Escénicas 2014).
Actuellement, il joue dans les spectacles TUETANO de Andrés Marín, EL NIÑO de Rocío Márquez, YA! de Belén Maya et ToCaBa avec Juan Carlos Lérida y Niño de Elche.

Il a crée et dirige avec Santiago Barber bulos.net, une usine expérimentale entre l’art flamenco et d’autres pratiques artistiques qui a donné naissance à des spectacles comme BULOS Y TANGUERIAS, grand spectacle de variétés flamencas et VACONBACON, CANTAR LAS FUERZAS, ainsi que des espaces de création collective comme D.E.F.DIALOGOS ELECTRO FLAMENCOS ou CARTUJA A RAS présentés lors de la XVIII Biennal de Flamenco de Sevilla.

Il participe à des propositions musicales comme ProscritosDF, une formation en duo avec le percusioniste Antonio Montiel avec lequel il a édité deux disques avec son propre label Baratuning : EL DON DEL EXILIO (2012) et PRESENTIMIENTO (2014). Il fait partie de Entenguerengue Orquesta de Improvisadores Andaluces et Niño de Elche + Raúl Cantizano, une nouvelle manière de comprendre un récital de flamenco.


Danila Scarlino "La Bambina"

Danila_-_web.jpg

Originaire de Bologna (Italia) 1982, elle s’initie à la danse dès l’âge de 6 ans. Après avoir représenté son pays lors de plusieurs concours internationaux en danses de salon et danses latino-américaines, elle part pour Séville où elle suit l’apprentissage de prestigieux maîtres tels que Andrés Marin, Carmen Ledesma, Alicia Marqués, Ursula Lopez, Rocio Molina, Rafael Campallo. Elle obtient le diplôme de la prestigieuse académie de Flamenco Fondation Cristina Heeren.

Elle crée son style de danse personnel et original, inscrit dans la tradition flamenca, militant et passionné.

Elle fonde par la suite deux compagnies : Son de Afuera et Bambina Band avec lesquels elle monte les spectacles SIN PAUSA, DE CADIZ A LA HABANA, DESNUDES ou encore DONNA. Spectacles avec lesquels elle se produit en Espagne, France, Italie, Algérie et Chine.

Son style débordant d’énergie, aux influences diverses et pourtant toujours très flamenco font de la Bambina une des rares danseuses étrangères à travailler régulièrement à Séville et à s’être vu ouvrir les portes de l’imposante Biennale de Flamenco. Elle partage depuis 2 ans sa vie entre l’Espagne et Shangaï où elle enseigne.
> + d’infos