Dernière mise à jour :

vendredi 13 octobre 2017

Projet artistique
Accueil | Apsâra Flamenco | Apsâra Flamenco | Projet artistique
Projet artistique

Un flamenco exigeant, ancré dans la tradition et ouvert à la création

La compagnie APSÂRA Flamenco a été fondée à Séville (Espagne) en 1996 par Cécile Apsâra, chorégraphe. Elle crée régulièrement des spectacles d’abord à Séville, Madrid puis à Paris et enfin en Bretagne. Avec le flamenco au cœur de son travail, la chorégraphe croise théâtre, danse, musique, art plastique sans cesser de les relier aux inquiétudes et aux réalités du monde actuel.
En outre, la compagnie APSÂRA Flamenco développe et enrichit continuellement son travail autour du répertoire traditionnel flamenco, qui reste à la source de toute création et fait partie d’un patrimoine vivant toujours à transmettre.
La compagnie œuvre à provoquer les échanges et les rencontres en invitant régulièrement des artistes du monde flamenco pour travailler et créer collectivement avec une grande diversité de publics.
À propos du flamenco, nous ne pouvons pas seulement parler de passé, d’héritage et de tradition parce qu’il est héritage mais il est vie aussi. Il se mélange encore, s’unit à d’autres musiques, recherche l’union avec d’autres cultures, s’appuie et se sert d’autres esthétiques comme le soulignent les incursions de nombreux artistes flamencos dans les domaines de la danse contemporaine, du jazz et de la bossa nova. Il a surmonté les frontières et a toujours recherché la fraternisation et le contact avec d’autres langages pour renforcer et élargir le sien. (…) Toujours ouvert aux apports individuels, il constitue un plaidoyer en faveur de la créativité humaine car il respecte, accueille et embrasse une multitude de créations personnelles... [1]

Le flamenco selon Cécile Apsâra, force, résistance…

Le flamenco est un genre musical et chorégraphique qui depuis tout temps renferme la force d’un art populaire et pluriculturel. Il a un impact reconnu sur tout type de public, toutes classes sociales confondues, âges, etc. Le public y trouve-t-il un exutoire, une conjuration de la mort, la force vitale sous les yeux ?
C’est l’art choisi par la chorégraphe et danseuse Cécile Apsâra pour s’exprimer.
Sensible à l’injustice depuis très jeune, le flamenco représente pour elle la force et la résistance.
Transcender ce qui nous est incompréhensible, ce qui nous blesse.
Une manière de restituer les violences qui nous sont faites.
Le flamenco est expression des oppositions : de la douceur à la force, de la retenue de l’énergie à son explosion.
Il exprime l’être dans le monde de façon métaphysique et non-figurative.
Les paroles du flamenco sont, en plus, un chant à la cohabitation, la tolérance, l’acceptation de la diversité et le respect mutuel. Un art solidaire et engagé envers les valeurs de la démocratie, qui chante la liberté et qui poursuit la justice, qui mise sur le dialogue et qui constitue un pont culturel de l’Andalousie et de l’Espagne vers d’autres latitudes. [2]
Le flamenco est devenu un élément culturel global et transfrontalier, ouvert à de nouvelles tendances, protagoniste d’un dialogue interculturel [3].
Par exemple, l’injustice faite aux femmes est un thème de travail et d’inspiration important pour Cécile. Le flamenco est pour les femmes un moyen d’affirmer leur dignité, leur féminité, mais aussi canaliser leur colère et leur frustration.


Depuis la Bretagne, autre terre d’héritage, Cécile Apsâra sait par sa ténacité et son engagement tracer le sillon d’un flamenco exigeant, ancré dans la tradition et ouvert à la création. Sa rencontre avec le flamenco l’emmène, dès ses débuts, en Espagne au cœur de l’Andalousie. Par immersion, elle deviendra passeur, soutenue par ses maîtres.
Cécile Apsâra construit, pas à pas, un univers artistique riche et pluridisciplinaire. Elle doit la singularité de son travail au croisement des expériences artistiques. Le flamenco est théâtre, elle questionne le physical theater. Le flamenco est mouvement, elle peint. Le flamenco est musique, elle questionne la musique savante contemporaine. Pour Cécile Apsâra, le flamenco est une expression qui vit corps et âme au rythme du temps présent.

Christine Barbedet, journaliste et auteure

Création contemporaine, répertoire traditionnel : deux axes de travail indissociables.

La Compagnie Apsâra Flamenco produit régulièrement des spectacles de flamenco, qui cherchent à relier la danse, le chant, la guitare et la percussion issus de la culture flamenca aux préoccupations et à l’esthétique de la société contemporaine. La littérature, le théâtre mais aussi la peinture sont des sources d’inspiration et des pistes de recherche pour un art grandi par les métissages, la recherche de correspondances et d’abstraction.
A ce jour, il apparaît que l’association est bien repérée sur le territoire pour ses actions diverses autour de la culture flamenca. De nombreux artistes travaillent régulièrement sur les différents projets portés par la structure.

En outre, la Compagnie Apsâra Flamenco développe et enrichit continuellement son travail autour du répertoire traditionnel flamenco, qui reste à la source de toute création et fait partie d’un patrimoine vivant toujours à transmettre

Créations de la compagnie Apsâra Flamenco :

SOLEA DE LA DAMA, 1996

La rencontre du théâtre et de la danse flamenca, reflets du monde actuel : la pièce inspirée de La Dame aux Camélias, héroïne romantique par excellence, qui s’incarne dans la soleá, un type fondamental du flamenco expression de la solitude : soledad en espagnol.















SECRET ARIA, 1997 puis PASSION ARIA (2005 - Rennes) : un flamenco aux prises avec la femme au travail dans la société contemporaine.










FLAMENCO DE GRAND CHEMIN (2006 - Rennes) : la lecture d’une lettre de Mérimée avec guitare et danse flamenco, une rencontre entre littérature et flamenco. Avec Guillaume Doucet et Cécile Apsâra. Guitare, Steven Fougères. Commande du Festival Les Scriludes.













ENTRE TIERRA Y CIELO (2006 - Rennes) : lecture de lettres du peintre Nicolas de Staël sur musique et danse flamenca. Avec Guillaume Doucet et Cécile Apsâra. Avec Guillaume Doucet et Cécile Apsâra. Guitare, Steven Fougères, percussion, Jean-Marie Nivaigne. Commande du Festival Les Scriludes.













SOL
Solo de flamenco contemporain
Aux quatre points cardinaux de la danse flamenca, Cécile Apsâra interroge à cœur la force tellurique de la femme dans son rayonnement solaire, par eau et feu, entre ciel et terre.






OMA La "trop" merveilleuse histoire de Cendrillon
Conte dansé flamenco, tout public à partir de 4 ans
Création 2016 de Véronique Bouvet et Cécile Apsâra.
Propositions d’actions culturelles et pédagogiques
> en savoir plus




Le Cid, une expérience cinématographique Cécile Apsâra a été sollicitée par Emmanuelle Gorgiard pour faire la chorégraphie du film d’animation « Le Cid ».
En savoir plus
















Cécile Apsâra et Kendirvi : Depuis plusieurs années Cécile Apsâra travaille avec ce groupe de musique bretonne qui ouvre son répertoire aux musiques du monde.














RACINES VAGABONDES, 2001
Cécile Apsâra danse avec les chevaux !







Travail autour du répertoire traditionnel flamenco

Les peñas

Les peñas sont des soirées organisées dans l’esprit des fêtes andalouses, réunissant danseurs, chanteurs, musiciens, aficionados (pratiquants amateurs, passionnés de flamenco) et simples spectateurs autour du flamenco. La présence d’artistes andalous lors de certaines rencontres est l’occasion d’une transmission privilégiée de l’art et du répertoire traditionnel. Ces moments contribuent véritablement à l’enrichissement du travail des artistes et des amateurs. Une dizaine de peñas ont lieu chaque année à Rennes et dans la Région.















Diffusion de spectacles traditionnels

Le CABARET FLAMENCO (2004 - Rennes) est un ensemble de formations de taille variable, allant de trois à dix artistes, la formation la plus fréquente rassemblant une danseuse, un guitariste, et un ou deux chanteurs français et espagnols.
Avec charme et violence, profondeur et légèreté, passion et séduction, le talent s’accorde à l’heure andalouse.











4x3=FLAMENCO, 2013
Spectacle danse et musique tout public.
Une fresque sur l’homme face à l’univers en cinq tableaux, Air, Feu, Eau, Terre, Soleil.


« Une belle expression gestuelle qui prend le spectateur dans une chorégraphie structurée et émouvante. » Anne Collonier/Centre Culturel Jacques Duhamel de Vitré (35).
« un spectacle qui ne peut que réjouir les aficionados et ouvrir l’appétit des novices ! » Christine Barbedet, auteure/plasticienne.




Ces types de formation travaillent avec des comités d’entreprise, dans des soirées privées, avec des théâtres et dans le cadre de festivals.